Google en HTTPS : SEO Hazard !

Il y a quelques mois, Google annonçait un changement dans l’expérience de recherche proposée sur son  moteur de recherche. Un internaute connecté à son compte google, naviguerait désormais de manière protégée sur le domaine google.com.

Qu’est ce que la recherche sécurisée ?

Comme nous le précisait Jean Marie Camiade dans un billet entièrement dédié à ce bouleversement et proposant d’ailleurs des solutions palliatives, le principe tient dans l’utilisation du protocole https:// et l’encryptage des données de navigation de l’internaute qui se serait logué au préalable à un des services proposés par Google tel que Google+, Gmail etc.  Ces services comptent un nombre impressionnant d’utilisateurs, et n’a de cesse d’augmenter (1 milliard de visiteurs uniques sur le mois de Mai 2011 sur l’ensemble des services Google)[1] , les répercussions seront donc de plus en plus importantes.

Des conséquences pour les référenceurs et web analystes.

Protocole google https

En effet, les requêtes effectuées par cet internaute logué à un service Google, se feraient donc en https:// et les mots-clefs tapés ne pourraient plus être collectés et utilisés directement à des fins d’optimisation de contenu, de positionnement dans les SERPs (search engine results page) de Google, ou encore de personnalisation en temps réel en fonction du mot-clef tapé.

Si tout ceci était annoncé, aujourd’hui nous y sommes !

Le 5 Mars 2012, Michael Safyan, Ingénieur Logiciel chez Google, précise sur Google Inside Search, le blog officiel de Google, que les récents changements concernant l’expérience de recherche sur le moteur Google seront désormais étendus sur tous les domaines Google à travers le monde et par conséquent sur le domaine google.fr. Dans ce même article, les entreprises se voient même encouragées à passer elles aussi sous le protocole https://.

Si pour des raisons de sécurité lorsque nous passons d’un site web en https:// à un site web en http://, aucune information ne peut être récupérée sur celui-ci et donc aucune possibilité de connaitre le referrer. Certains affirment (peut-être se sont-ils basés sur l’encouragement de Google à basculer les sites web en Https), que le fait de basculer sur ce protocole permettrait de récupérer des données en provenance du referrer.

Il est important de démentir cette information.

Premièrement, Google utilise un mode particulier de sécurité. Deuxièment, Google supprime les mots-clefs saisis par l’internaute en utilisant un script de sorte que des sites en SSL ne puissent pas les recevoir.

« Google uses a proprietary “hack” to remove the keywords from the referrer. Otherwise you wouldn’t get even the (not provided) notice. Google removes the keywords using a script so that even SSL sites can’t see them.”[2]

Inutile donc de se précipiter sur une modification de site web en ce sens.

Vous pouvez évaluer l’impact  sur vos propres données en vous plaçant sur l’analyse des données de mots-clés de Google sur la journée du 6 mars. Le trafic provenant de mots-clés inconnus ([-]) doit être en progression.

Dans l’attente de nouvelles informations, je vous recommande de lire attentivement ce billet vous expliquant le principe, les conséquences, et vous indiquant la manière dont limiter les effets.

A savoir : une étude dédiée aux recherches Google en Https, paraitra prochainement dans la rubrique « Baromètre des moteurs » et complétera ainsi la précédente.


[2] http://www.seoptimise.com/blog/2011/11/why-is-not-provided-my-most-popular-keyword-in-google-analytics-and-how-can-i-fix-it.html

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

5 Commentaires

  1. Jacques Warren
    7 mars 2012 at 16 h 07 min

    Très bon post. Je m’étonne du peu, voire de l’absence de contestation de tous les éditeurs de sites qui font vivre Google bien grassement…

    Pour ceux qui lisent l’anglais, j’ai écrit sur la question il y a quelques mois, prévoyant que ce changement aurait des conséquences bien plus importantes que ce que Google annonçait alors, non sans un certain paternalisme:

    http://www.waomarketing.com/blog/analytics-notes/2011/11/why-the-heck-care-about-private-search/

  2. Anne Légale
    25 mars 2012 at 0 h 16 min

    Et pour faire pire, Firefox vient maintenant d’annoncer qu’il compte basculer en https donc chiffrer toutes les requêtes sur la prochaine version.

  3. Comment contourner le «not provided» sur la source Notoriété ?
    19 novembre 2012 at 17 h 25 min

    [...] [...]

  4. "Avec le Multicanal, maitriser l’intégralité des fonctionnalités Web Analytics est un vrai challenge" - Interview de Kamel Boudjema, EBP Informatique | Digital Analytics Blog - AT Internet
    14 octobre 2014 at 10 h 19 min

    […] la problématique de confidentialité des données et le poids plus important donné aux sites en HTTPS par Google, la part des « not provided » ne cesse d’augmenter. Il devient difficile pour un […]

Envoyer un commentaire

Loading Facebook Comments ...