Agile-analytics-blog

« L’agilité » n’est pas simplement un mot à la mode dans le monde de l’entreprise : la méthodologie et les principes agiles ont fait leur apparition dans de nombreuses activités, non seulement de développement logiciel, mais également de développement des ventes et du marketing.

Que vous les appliquiez à la lettre ou que vous vous en inspiriez pour améliorer la flexibilité et la productivité de vos procédures, vous pouvez utiliser les principes agiles dans vos initiatives de Digital Analytics.

La phase d’implémentation et de marquage de votre projet de digital analytics se prête particulièrement bien à une approche agile.

Pourquoi ?

Le processus de mise en place d’une solution de Digital Analytics est souvent long et fastidieux, en raison du nombre important d’éléments à marquer. Ajoutez à cela le fait que cette opération doit être répétée sur chacune de vos plateformes et pour chacune de vos propriétés. (Félicitations, vous avez marqué votre site web ! Mais il vous reste les applications iOS, Android et Windows ! Et cela ne va pas se faire tout seul. Au travail !). Et, bien sûr, votre marquage doit également s’adapter à l’évolution de vos KPI et des besoins de votre entreprise.

En somme, l’implémentation de votre marquage est essentielle, mais chronophage… et sans fin.

agile analytics cat

La bonne nouvelle ? L’agile analytics facilite et accélère le processus de marquage, ce qui vous laisse le temps et la flexibilité nécessaires pour améliorer continuellement vos méthodes.

Voici 4 astuces qui vous permettront d’intégrer une approche agile à l’implémentation de votre outil Digital Analytics :

1. Limitez le périmètre de marquage

Résistez à la tentation de tout marquer. En mode agile, il est important de restreindre votre marquage aux éléments essentiels à vos objectifs de performances. Non seulement vous réduirez à court terme la charge de travail, mais vous éviterez également de vous retrouver ensuite inondé de données superflues ou inutiles. Pour savoir « ce qui a vraiment de l’importance », référez-vous toujours à vos KPI et utilisez-les comme une feuille de route. Décidez de ce qui doit être mis en place au minimum pour obtenir ces informations, et tenez-vous-en à cela.

2. Avancez progressivement

Cela peut vous paraître surprenant, mais vous n’avez pas besoin d’attendre la fin de la phase de marquage pour commencer à travailler avec vos données. En agile analytics, il est recommandé de décomposer votre implémentation en plusieurs étapes et d’exploiter vos données sans délai. N’attendez pas que l’ensemble de votre plan de marquage soit en place pour commencer à analyser vos données. Si, par exemple, les performances des pages web vous intéressent, étudiez vos données de consultation de pages avant d’avoir marqué les clics ou les partages sur les réseaux sociaux. Établissez des priorités en fonction des pages et concentrez-vous d’abord sur votre page d’accueil puis, lors des phases ultérieures, sur des pages moins prioritaires.

3. Travaillez de façon itérative

Votre marquage n’est pas gravé dans le marbre. Et heureusement ! Comme dans tout projet agile, il est nécessaire d’étudier vos besoins, de définir votre plan de marquage, de l’implémenter, de le tester et de passer à l’itération suivante. Ajoutez, supprimez et modifiez des éléments de votre marquage au fur et à mesure.

Pour vous faciliter la tâche, nous avons développé l’outil Data Manager, qui vous permet de contrôler l’ensemble de vos règles de marquage. Avec Data Manager, pas besoin de savoir coder ou de demander à votre équipe technique de corriger et d’optimiser votre marquage : vous pouvez créer des règles à la volée pour modifier le mode de calcul et de stockage de vos données.

4. Faites simple

En agilité, on parle de la démarche KISS (Keep It Simple Stupid). Quand vous rencontrez une difficulté au cours de la phase d’implémentation, décomposez-la en plusieurs tâches plus petites, plus simples et plus réalistes. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur la qualité et vous tourner petit à petit vers la quantité.

Nous avons appliqué ce principe de simplification à notre propre code de tracking : SmartTag est une méthode de marquage basée sur l’utilisation d’un code plus léger, entièrement modulaire et personnalisable. Concevez votre marquage en quelques clics en ajoutant uniquement les éléments que vous souhaitez mesurer : rien de plus, rien de moins.

Mesurez moins pour mesurer mieux

Quand vous appliquez l’approche agile à l’analytics, souvenez-vous de ceci : limiter vos mesures aux zones prioritaires vous permet de dégager du temps pour vérifier, tester et améliorer vos méthodes. Plus le marquage est de qualité, plus les données sont fiables et plus vous êtes sûr de prendre les bonnes décisions.

Pour vous aider à atteindre vos objectifs 2016, nous lançons une première série de 4 webinars autour de notre suite d’applications. De la collecte jusqu’à la visualisation, découvrez comment exploiter le plein potentiel de vos données :

 

Merci à Florian Rieupet, chef de produit à AT Internet, d’avoir contribué à la création de cet article !

Auteur

Native de la Silicon Valley, Ashley possède 10 ans d’expérience en tant que concepteur-rédacteur marketing, ayant travaillé auparavant dans le marketing B2B digital chez Google. Elle a rejoint l’équipe AT Internet en 2014 où elle contribue à créer et à déployer nos communications internationales dans 6 langues. Le challenge qu’elle préfère : utiliser des mots sans chichis pour transformer l’univers digital, avec toute sa complexité et son évolution perpétuelle, en message clair, captivant et concret.

Comments are closed.