e-commerce

Dans cette nouvelle série, nous allons étudier le digital analytics pour l’e-commerce avec Gerrard, l’un de nos experts AT Internet. Tout au long de cette série, Gerrard partagera des conseils et des bonnes pratiques pour vous aider à tirer le meilleur parti des données et à développer votre activité e-commerce. Quel que soit votre niveau d’expertise en analytics, et si vous faites de la vente en ligne, cette série vous sera utile !

 

Le tracking est la clé du succès

Si vous êtes dans le e-commerce, évidement votre principal objectif est la vente. Et quoi de plus simple que la vente en ligne ? Il suffit de proposer le bon produit au bon prix, et voilà… Vous faites fortune et devenez le prochain Alibaba, eBay ou Amazon.

On aurait pu imaginer ça il y a 10 ans mais, aujourd’hui, les sites e-commerce fleurissent partout ! Alors, comment sortir du lot ? Offrir une excellente expérience utilisateur ? Donner à vos clients l’envie d’acheter encore plus ? Et d’en faire les ambassadeurs de votre marque ?

 

Marquer ou ne pas marquer ? Telle est la question…

Les clients qui débutent dans le domaine du digital analytics me demandent toujours : « Que doit-on marquer pour obtenir des rapports pertinents ? » Ils expliquent ensuite qu’ils ne veulent mesurer que l’essentiel et, si à ce stade ils détectent de la valeur ajoutée, ils iront plus loin dans le tracking de leurs sites. On peut comprendre leur hésitation à se lancer et à s’investir dans le marquage du moindre élément de leur site.

De plus, d’après mon expérience, la plupart des décisions de marquage dépendent de trois aspects :

  1. Les exigences de reporting de la direction, en fonction des besoins actuels ou de l’expérience passée, afin de définir des KPI stratégiques pour l’entreprise ;
  2. Les compétences des analystes et le type d’information qu’ils peuvent fournir à la direction ;
  3. Les moyens internes du service technique pour déployer la solution.

Malgré ces contraintes générales, ma philosophie reste simple : marquez tout, même si vous n’en voyez pas tout de suite l’intérêt ou le bénéfice ! Ainsi, vous vous assurez d’avoir une vision exhaustive des performances de votre site, et pas seulement d’une moindre partie.  : chacune des analyses prendra tout son sens avec le contexte, c’est-à-dire avec en toile de fond des données complémentaires. Vous vous féliciterez par la suite d’avoir anticipé des besoins et obtenu des informations précieuses à partir de données précises.

 

Pour revenir sur les fondamentaux du marquage, gardez à l’esprit ces 10 aspects qu’il est essentiel de suivre :

  1. L’arborescence du site web et des sites associés qui ne sont pas sur le même domaine : analysez le parcours des clients à travers votre site et sur l’ensemble des domaines.
  2. La recherche interne, pas seulement sur la page d’accueil, mais sur l’ensemble des pages proposant un champ de recherche ou une fonction de recherche multicritères, et aussi sur les pages de résultats de recherche : découvrez ce que recherchent vos clients, le nombre de résultats de recherche trouvés, ainsi que les termes recherchés qui ne renvoient pas de résultats.
  3. Les pages de contenu non associées à un produit comme les pages Contactez-nous, FAQ, Conditions générales et Trouver un magasin : quand vos clients consultent votre site, quelles informations recherchent-ils avant l’achat ?
  4. Les comportements de navigation ou contenus au sein des pages comme les vidéos, les documents à télécharger, les livres blancs, les avis clients et les appréciations : le contenu proposé est-il vraiment exploité par vos clients ? Aide-t-il à accroître la valeur des clients au fil du temps, même s’ils n’ont pas encore passé commande ?
  5. Les informations d’inscription fournies dans les formulaires, les programmes de récompenses, les abonnements aux newsletters, les réponses aux sondages, etc. : apprenez-en plus sur vos clients grâce aux informations qu’ils vous ont explicitement fournies.
  6. Les partages sur les réseaux sociaux : observez ce que les utilisateurs partagent le plus sur LinkedIn, Facebook et Google+.
  7. Les pages de catégories, de sous-catégories et de produits : étudiez la façon dont les clients trouvent vos produits quand ils n’utilisent pas la recherche.
  8. Les produits et les caractéristiques des produits comme la taille, la couleur, la quantité, la version, le numéro de modèle, les accessoires, la description, les vidéos, les images, les avis, les notes, etc. (cette liste dépendra du type de produits que vous vendez) : aidez les acheteurs à acquérir les produits les plus pertinents et définissez les articles à mettre en vente.
  9. Le panier et tous les aspects associés, comme la quantité de produits ajoutés, les produits achetés ou abandonnés, le type de paiement, les informations de paiement, l’expédition et la préparation, l’adresse de livraison : identifiez les produits qui se vendent le mieux et ceux qui sont le plus souvent abandonnés, ainsi que les préférences de vos clients en matière d’expédition des produits et d’options de paiement.
  10. Les canaux marketing comme l’e-mail, le SEO, le SEM, les bannières publicitaires sur des sites tiers, les bannières publicitaires et autres moyens d’autopromotion sur votre propre site, les médias sociaux : étudiez la façon dont les visiteurs trouvent votre site, et attribuez les ressources et les dépenses marketing appropriées.

Au fur et à mesure de la croissance de votre entreprise, les données gagneront en pertinence et de plus en plus de services voudront leur part du gâteau… Alors gardez bien ceci à l’esprit : vous devrez toujours fournir de nouveaux KPI et de meilleurs insights au fil du temps. , mais ceci ne sera pas possible sur des données élémentaires si vous n’avez pas commencé par tout marquer. Épargnez-vous la frustration causée par l’insuffisance des données en planifiant à l’avance et en préparant dès maintenant le terrain avec un marquage approprié.

Dans les mois à venir vous pourrez découvrir d’autres épisodes de la série Analytics et e-commerce : rappel des fondamentaux. Consultez de nouveau cette page pour accéder à la 2e partie : Maintenant que mon marquage est opérationnel, que faire de toutes ces données ? Elle vous aidera à éviter certains écueils lors de la montée en puissance de votre site e-commerce…

Author

Gerrard est un professionnel parmi les plus expérimentés du secteur de l'analytics. Il était l'un des membres fondateurs de Coremetrics (IBM) Australie en 2008. En tant que consultant avant-vente, il a réalisé des démonstrations et vendu des services et des logiciels SaaS de web analytics et d'optimisation marketing à des comptes stratégiques ; il a présenté des idées d'analyses et d'améliorations techniques et commerciales constructives à des prospects ; il a rédigé des documentations de solutions personnalisées (appels d'offres, documents commerciaux et techniques personnalisés) ; et il a apporté aux clients une assistance technique de 1er niveau. Avant de rejoindre AT Internet, il a géré sa propre entreprise de prestation de services de conseil auprès de Coremetrics et GA.

Comments are closed.