[Humeur] Big data quand le Far West dicte sa loi

Google avait dégainé le premier, mais Yahoo, à son tour, retire les données de mots-clés aux responsables de site. Le trafic en provenance du moteur Yahoo passe désormais en accès direct. Yahoo n’apparaîtra plus dans quelques temps dans votre analyse des moteurs de recherche. Yahoo suit ainsi la voie ouverte par son acolyte de Mountain view quelques mois auparavant. Google fait à nouveau feu en annonçant récemment la fin de la mise à disposition des expressions saisies par les internautes même lorsque ceux-ci ont cliqué sur les liens Adwords.

Ces décisions sont expliquées par une volonté de respecter le droit à la protection des données personnelles (ordre du shérif !). Les moteurs ne souhaitent pas que les internautes enregistrés sur les services des moteurs (Google+, Yahoo) puissent être nominativement associés à la recherche saisie sur le moteur. Or, il est impossible pour tout responsable de site de faire le lien entre le nom de la personne du compte Google+ et la recherche effectuée. Seuls Google et Yahoo ont la possibilité de faire le lien.

L’enjeu est ailleurs.

Tant que les mots-clés n’étaient utilisés que par les entreprises responsables des sites internet, cela ne posait pas de problèmes aux moteurs de fournir ces informations. Au contraire, c’était un moyen de prouver l’importance dans la génération de trafic et de fournir des informations aux personnes en charge du SEO pour optimiser les sites et par là même permettre une meilleure indexation du web.

Aujourd’hui, de nouveaux acteurs apparaissent et font grincer les portes du saloon… Ils gênent les moteurs dans une de leur activité : le ciblage de la publicité par audience. Ces nouveaux venus sont les DMP (Data Management Platform). Ils réunissent l’ensemble des informations sur les internautes, sur leur navigation, comportements, de manière non nominative. Ce regroupement de données croisées entre elles permet un meilleur ciblage des publicités. Par exemple : afficher une campagne de publicité d’une marque de chocolat pour un internaute qui a visité plusieurs recettes à base de chocolat. Ces DMP utilisent les données enregistrées sur le site des entreprises pour lesquelles elles travaillent. La donnée du mot-clé est une information essentielle pour affiner chaque profil, notamment sur des critères tels que les intentions d’achat des internautes et leurs centres d’intérêt. Cela constitue évidemment une aide très précieuse pour le ciblage des publicités.

Google et Yahoo en retirant ces informations donnent de la valeur à leurs propres données qui à la différence de celles des DMP comportent les expressions saisies par les internautes. Conclusion : cette différentiation leur permet de gagner des parts de marchés dans le ciblage par audience.

Côté analyse web, rien de nouveau sous le soleil, mais sachez que vous pourrez trouver partout des moyens de contourner cette perte d’information. Sur notre blog, c’est ici : Comment travailler votre SEO malgré la hausse des mots-clés «not provided» ?

Author

Responsable Succès Client - GENERALEADS Avec un master en Economie de l’Université de Bordeaux, Benoit a acquis 10 ans d’expérience dans le web analytics au sein de la société AT Internet. Benoit a rejoint début 2015 l’agence GENERALEADS, Spécialiste Adwords, en tant que Responsable Succès Client. En parallèle, il participe à la création de la start-up GetLandy, 1er outil de création de landing pages dédié aux traffic managers."