catchup-blog-news-week

Chaud ! Le catch up tout juste sorti des Internets, pour bien démarrer la semaine. 

 

Panne d’inspiration 

Gartner a enfilé son costume d’oracle pour nous balancer les 12 tendances qui vont disrupter le marketing ! Les bots et la recherche vocale, l’IoT, l’IA, le programmatique, … on s’en doutait. Mais celle qui retient mon attention : les échanges de data plus respectueux de la vie privée (RGPD oblige)… Tiens, une lueur d’espoir dans la crise de l’imagination que déplore Nick Nguyen, vice-président de la fondation Mozilla ? Il parle de notre panne inspiration collective comme d’une tragédie du web face au « moteurs de recherche et réseaux sociaux nous offrent une version lourdement filtrée du web ». Alors que Tim Berners-Lee, l’inventeur du web, met en garde contre le danger du mythe selon lequel il est trop tard pour changer les choses, Julien Falgas condamne l’enfermement par l’entonnoir de navigation que nous imposent les GAFA. Il appel au sursaut.
Chercheurs, communautés, usagers, pouvoirs publics… à nous tous d’encourager les initiatives qui préservent une dynamique réflexive, polyphonique et peu contrôlable du web. Comme needle par exemple, un projet de service de navigation web contributive libre, ouvert et distribué. Inspirant non ? 

 

Ethics by design 

Transition presque toute faite vers cette question de l’éthique : est-elle compatible avec le modèle économique d’un moteur de recherche ? Simple en théorie. Toute liberté d’expression doit être garantie à ceux qui l’utilisent comme à ceux qui en référencent les résultats. Ok, mais quid de l’application des législations locales, des fake news, des contenus illicites, ou licites mais pouvant être considérés comme violents ou choquants, les questions des partenariats commerciaux ou encore du ciblage… Qui décide ? Intrinsèquement, les moteurs de recherche collectent de l’information sur leurs utilisateurs, du fait même des questions que les utilisateurs posent. Qwant, à la différence d’autres moteurs, ne « veut pas savoir ce que vous faites » pour l’exploiter commercialement. Pas de collecte, pas cookies, pas d’historiques. Guillaume Champeau parle de l’éthique comme « une contrainte créatrice qui permet de se distinguer de la concurrence, de proposer un service différent, de porter des valeurs différentes dans un monde qui a besoin de diversité ». Les géants de la tech californiens, eux, ne s’embarrassent pas vraiment de ces questions. Financements par des fonds saoudiens, exploitations abusives de données ou logiciels utilisés par les douanes pour séparer des familles de migrants à la frontière américaine. Qui pourra éveiller les consciences dans la Silicon valley ?   

THE IDEA OF AN ETHICAL CODE IS TO MAKE THE OBLIGATION TO ‘DO THE RIGHT THING’ STRONGER THAN ANY NEED TO ‘GET A JOB DONE’ FOR THE NEEDS OF AN EMPLOYER OR CLIENT. 

Pensée du jour d’Alan Duncan, vice-président de Gartner. 

Dataviz 

Qu’est qu’un graphe ? On le voit et l’utilise si souvent qu’on en oublierait presque le mécanisme qui le fait apparaitre sous nos yeux. Le graphe est une donnée. Dans sa définition mathématique, il est question de sommets et d’arrêtes. Mais l’essentiel est qu’il traduit un ensemble de relations entre différentes entités. L’informatique a permis d’accélérer considérablement son exploitation, mais la science n’a pas encore tout résolu dans l’étude des chemins qui relient ces fameux sommets. Dans le monde réel, les recherches sur les graphes servent par exemple de base à des algorithmes pour optimiser les parcours des véhicules de collecte des ordures (diminution des trajets inutiles et polluants). Et comme ici on aime l’histoire et les dataviz, jetez un œil ces 5 visualisations qui ont marqué leurs époques :  

 

  •  La carte du Cholera de Londres by John Snow (aucun lien) : 
cholera-map-graph-dataviz
  • La visualisation d’Hans Rosling sur le rapport entre revenus et espérance de vie :
dataviz-income-life-expectancy-graph
  • Le lien entre la campagne de Russie napoléonienne et la température extérieure de Charles Minard :
graphic-data-napoleon-russia-temperature
  • La force du sunburst de la britannique Florence Nightingale sur la mortalité en temps de guerre :
graph-dataviz-sunburst-war-mortality
  • Les corrélations entre les anciennes nations et les peuples qui les ont définies de Joseph Priestley :
data-chart-history-nations

Last (but not least) click

Les annonceurs se cassent la tête sur la fameuse question de l’attribution ! L’éternel débat pour savoir à qui (ou à quoi) reviendra toute la gloire de la conversion : dernier clic ? ou interactions précédentes de l’internaute ? Jusqu’où remonter ?… Ce que l’on sait : plus le cycle de vente est long, plus l’impact des canaux présents en début de parcours est difficile à mesurer. Les modèles d’attribution actuels ont tendance à déprécier l’influence des canaux naturels au profit des payants. Ce qu’il faut retenir : la mesure site-centric (donc vos data analytics) reste indispensable pour faire le lien entre tous ces leviers.

 

Il parait…

…qu’on peut gagner 100 $ de l’heure pour caresser des chiots, mais attention, il faut justifier de réelles compétences, vidéo à l’appui… #MakeBullshitGreatAgain.

dog-sitting-bed

A très vite sur les Internets !

 

Crédits :

Auteur

Responsable éditorial. Bernard est en charge de la stratégie de contenus pour AT Internet. Il possède une expérience de 10 ans dans le domaine du Content Marketing. Ses sujets de prédilection : le data marketing, les stratégies d'Inbound, la communication éditoriale web et les digital analytics.

Comments are closed.