header-catch-up-article

Café, catch up… Prends 3 minutes pour lire quelques news avant d’y retourner !

 

News fatigue

Internet et la presse, ce tandem souffre de maux qui menacent la vérité et donc la démocratie. Le diagnostic d’Eric Scherer, Directeur de la prospective à France Télévisions, est inquiétant quand il annonce l’ère post news : un citoyen replié sur sa bulle numérique, désintéressé d’une actu (inter)nationale trop accablante ; une info numérique fragmentée ultra-personnalisée où finalement chaque individu construit sa propre vision, parfois tronquée, du monde ; une défiance grandissante vis-à-vis des rédactions suivistes et fautives. Le pire n’est pas tant la fake news en elle-même mais la difficulté à convaincre une opinion sceptique avec une véritable info sourcée, vérifiée, réelle. Le remède : davantage d’investigation, moins de off, accepter la complexité, privilégier l’exactitude à la rapidité, … l’ordonnance est longue.

Ces symptômes sont ceux d’un secteur des médias atteint d’une crise aux multiples facettes : modèles économiques, qualité des contenus, mutations technologiques. Le passage de Gutenberg à Zuckerberg se fait dans la douleur pour beaucoup. Pierre Louette défend la stratégie de son groupe Les Echos. Il explique notamment que « Monétiser l’information ça veut dire continuer à vendre des journaux papiers et développer un journal de plus en plus numérique ». La transition est inexorable mais les idées florissent. La preuve, les bordelais de Poool proposent un système de paywall dynamique personnalisable selon le profil lecteur. Une alternative au « abonne-toi ou pars » que les éditeurs devraient sérieusement étudier.

 

Tête en l’air

Interrompus en moyenne toutes les 3 minutes (comptez 23 minutes pour vous reconcentrer), une moyenne de 150 consultations de notre smartphone par jour… Nos cerveaux tournent à plein régime pour emmagasiner la surinformation. Conséquence de ces bombardements informationnels : qualité du travail en baisse, erreurs répétées, pics de stress et même réduction de notre QI de 10 points en moyenne. L’attention, denrée rare, est une faculté cognitive menacée. Ou plutôt « monopolisée » par quelques-uns. « Limiter le temps d’écran est finalement peut-être moins important que limiter la surpuissance de quelques empires sur notre attention ! » s’interroge Hubert Guillaud. Il s’appuie sur les écrits de Tim Wu qui dénonce les abus de position dominante des « courtiers » de l’attention qui nous privent de notre liberté de penser, sans pouvoir lutter. Il parle même de « vol attentionnel ». Il incite les régulateurs à réaffirmer la question du consentement (perdu) du consommateur. Il la place au même niveau des réglementations relatives au bruit dans l’espace commun. Chut !

 

Plus avec moins (de data)

70 % des consommateurs veulent que les entreprises ciblent mieux leurs actions marketing, mais dans le même temps 88 % se disent inquiets du partage de leurs données avec une entreprise tierce. Paradoxe ou ambiguïté qui laisse le marketeur, un poil fébrile, car sommé de faire mieux avec moins de données. Mais finalement : inutile d’en avoir des tonnes, si le résultat est médiocre… #frugalité. La qualité de la donnée (fiabilité, exactitude, fraicheur, exhaustivité) est désormais LE paramètre de confiance entre marques et consommateurs. La dimension Privacy-RGPD entre directement en compte dans la stratégie marketing. Pour certains comme une opportunité (à 55 %), et pour d’autres comme un frein à leur développement. Le monde se divise en 2 catégories…

 

Crash test

Hommes, femmes, jeunes, vieux, riches, pauvres, humains ou animaux… qui doit être épargné par une voiture autonome (en cas de pépin) ? Pour les français, ce sera les femmes et les enfants d’abord. Jetez un œil à cette étude du MIT.

 

Formule ou A la carte ? 

Quand Gartner demande aux marketeurs ce qu’ils préconisent en matière d’investissements martech : c’est l’option « best-of-breed » qui l’emporte. Traduction : je choisis les meilleurs outils et technos du marché qui répondent à mes besoins (donc plusieurs prestataires), plutôt qu’une suite marketing intégrée (d’un seul et même presta) qui met tous mes œufs dans le même panier. Non seulement ils préfèrent à 59 %, mais ils estiment que c’est le seul moyen de défendre et promouvoir un véritable Internet (libre et ouvert). Dixit Gartner…

 

Pullmochiens

Après les concerts live de Air guitares, le championnat du monde de pulls moches. Attention ça pique.

pulls-noel-animaux-moches

A très vite sur les Internets !

 

Crédits :

Auteur

Responsable éditorial. Bernard est en charge de la stratégie de contenus pour AT Internet. Il possède une expérience de 10 ans dans le domaine du Content Marketing. Ses sujets de prédilection : le data marketing, les stratégies d'Inbound, la communication éditoriale web et les digital analytics.

Comments are closed.