moteur-de-recherche-interne

Le moteur de recherche interne est une fonctionnalité souvent lésée par les propriétaires de sites Internet. Parfois vu comme un simple « plus », tous n’exploitent pas la pleine puissance du moteur interne et peu d’entre eux en analysent les données. Faisons ensemble un tour des méthodes pour optimiser votre moteur de recherche interne et des raisons pour lesquelles vous devez en mesurer l’activité.

I- D’où proviennent les recherches ?

– Les pages charnières
Lorsque des visiteurs font une recherche sur votre moteur interne, il y a deux raisons possibles :

  • Ils ne trouvent pas le contenu désiré en utilisant la navigation naturelle de votre site (élémentaire mais néanmoins la raison la plus plausible)
  • Ils veulent du contenu, vite et sans effort (vos visiteurs ont aussi le droit d’être fainéants exigeants !)

Les analyses de séquences de pages permettent de comprendre les pages chargées consécutivement. Prenons donc les séquences à deux pages dont la deuxième page est la page de résultats de recherche.

Cela permet de mettre en avant les pages depuis lesquelles les recherches ont été effectuées et d’identifier d’éventuels dysfonctionnements techniques ou des améliorations rédactionnelles à effectuer sur ces pages.

II- Votre moteur interne retourne-t-il des résultats ?

Offrir la possibilité à vos visiteurs de rechercher du contenu depuis n’importe quelle page de votre site est un atout incontestable. Encore faut-il que ce moteur interne retourne des résultats sur les expressions clés recherchées par les visiteurs.

– Taux de recherches avec résultats
Dans un premier temps, il est primordial de déterminer la performance intrinsèque de votre moteur de recherche interne en analysant le nombre de recherches réussies et le nombre de recherches sans résultats. Un moteur de recherche trop strict ne retournant pas de résultats de recherche peut être un frein à la navigation des visiteurs.

Analyser le taux de recherches avec résultats consiste à faire le ratio entre les recherches avec résultats et le total des recherches :

Taux de recherches avec résultats  =
Recherches avec résultats / Total des recherches

résultat moteur de recherche
Graphique Aires empilées 100% de l’analyse  : Navigation > Moteur interne > Recherches

Votre objectif sera donc de réduire la zone bleue (correspondant à la part des recherches sans résultats) à une valeur proche de 0.

Ce taux de recherches réussies est à suivre dans le temps et son évolution sera un indicateur intéressant de la performance de votre moteur interne et sa capacité à fournir des réponses aux attentes de vos visiteurs.

Afin d’augmenter ce taux, il faudra étudier les expressions clés tapées lors de recherches sans résultat.

– Taux de recherches sans résultat
Il existe plusieurs situations différentes lors de recherches non fructueuses :

  • Votre moteur n’indexe pas l’intégralité de votre contenu. Il arrive parfois que seules les parties dynamiques d’un site, gérées par une base de données, soient indexées par le moteur interne. Il ne faut cependant pas négliger les pages statiques que peuvent être la page sur les Conditions Générales de Vente, la page Contact, la page Qui sommes-nous ?, etc.
  • Votre moteur n’autorise que des recherches strictes. Lors de recherches avec des expressions composées de plusieurs mots, votre moteur de recherche peut ne pas être assez souple. Ainsi, des recherches sur les expressions « taxe d’habitation », « taxe habitation », « taxe » ou « habitation » pourraient avoir des résultats communs. Cependant, un moteur interne trop rigide ne prendra en compte que les recherches strictes. De même, il ne faut pas oublier les caractères accentués, les formes au pluriel.
  • Les internautes n’écrivent pas le terme recherché correctement. Pour certains mots difficiles à orthographier ou dans une langue étrangère, est-ce que votre moteur interne aide vos visiteurs ? Si votre site de vente de voitures ne retourne aucun résultat pour le mot « breack », peut-être pouvez-vous fournir une suggestion de recherche qui, elle, retournera des résultats pour « break ».

Bien évidemment, il n’est pas question ici de fournir des résultats de recherche pour tous les mots-clés entrés par vos visiteurs. Certains seront très éloignés de votre ligne éditoriale ou de vos produits. Vous devez simplement vous mettre dans la peau de vos visiteurs qui parfois ont besoin d’assistance pour trouver le contenu recherché.

III- Des résultats, d’accord, mais sont-ils pertinents ?

Nous avons vu qu’il était primordial de fournir des résultats pour le plus grand nombre de recherches effectuées par vos visiteurs. Toutefois, les résultats proposés concordent-ils avec les attentes de vos visiteurs ?
Afin d’analyser cela, il vous faudra prendre en compte :

  • la part des sorties depuis la page de résultats de recherche
  • les taux de sortie des expressions-clés
  • la position des liens cliqués

– Page de résultats en tant que page de sortie
La part des sorties depuis la page de résultats de recherche est un bon indicateur pour savoir si les résultats proposés sont en adéquation avec l’attente du visiteur. On peut donc considérer la formule suivante :

Part des sorties depuis la page de résultats de recherche =
Visites terminées par la page de résultats / Total des visites

part des sorties

Dans notre exemple ci-dessus, environ 14% des sorties s’effectuent depuis la page de résultats de recherche (ligne rouge). Nous pouvons remarquer qu’à partir du 7/12, cette part augmente pour atteindre environ 23% des sorties.

Ce comportement peut avoir plusieurs explications :

  • De nouvelles pages non-marquées ont été récemment indexées par le moteur interne. Ainsi le visiteur clique sur un résultat de recherche, mais cette page vue ne peut pas être comptabilisée. S’il quitte votre site suite à la consultation de cette page, la sortie sera attribuée à votre page de résultats de recherche
  • Les internautes s’attendent à trouver du contenu sur des sujets que vous n’indexez pas encore. Par exemple, vous faites la promotion d’un produit sur un support hors web (lors d’une conférence, dans un spot TV/radio ou dans la presse écrite), mais ce produit n’est pas mis en avant sur votre page d’accueil. Les internautes arrivent sur votre site, procèdent à une recherche, mais ne trouvent aucun résultat
  • Les résultats retournés ne concordent pas avec les attentes des visiteurs. Plus simplement, les résultats fournis lors d’une recherche ne correspondent pas aux attentes du visiteur, il quitte donc votre site

Ces mots-clés qui font « fuir » les visiteurs
Comment peut-on connaître les expressions qui font que, une fois recherchées, les visiteurs quittent votre site ? La réponse est simple : l’analyse Navigation > Moteur interne > Recherches (sélectionnez les recherches avec ou sans résultat) et la métrique Taux de sorties.

Ces résultats mettent en avant les expressions pour lesquelles les résultats retournés par votre moteur interne ne conviennent pas à vos visiteurs.

– Position des liens cliqués
Est-ce que vous facilitez la vie de vos visiteurs ? Ont-ils besoin de consulter la 5ème page de résultats pour trouver l’information recherchée ? Il est primordial de leur fournir du contenu rapidement.

Nous connaissons tous la fameuse règle des 3 clics pour accéder à un contenu. Lors d’une recherche, si votre visiteur doit consulter plusieurs pages de résultats pour trouver le contenu recherché, vous augmentez les risques de le perdre en cours de visite. Afin de mesurer cela, vous devez utiliser 2 indicateurs :

  • Le nombre de pages de résultats vues (analyse Navigation > Moteur interne > Pages de résultats)
  • La position du lien cliqué (analyse Navigation > Moteur interne > Position des clics).

Mettez en place un export qui, pour chacun de vos mots-clés, vous permettra de connaître les expressions pour lesquelles votre moteur interne doit être optimisé. Admettons que pour l’expression « voiture bleue » la position moyenne du lien cliqué est 27, cela signifie que pour des pages de résultats à 10 éléments, les visiteurs vont en moyenne jusqu’à la 3ème page avant de trouver un résultat qui leur semble pertinent pour l’expression « voiture bleue ». Cette valeur est beaucoup trop importante et vous risquez de frustrer votre audience, ce qui est très certainement la dernière chose que vous souhaitez faire.

IV-  Conclusion

Optimiser son moteur interne est un travail de longue haleine qui nécessite une vision utilisateur développée. Mettez-vous dans la peau de vos visiteurs pour anticiper leurs réactions. Vous vous rendrez alors compte qu’un moteur interne doit fournir de l’information mise à jour, vite et sans contrainte.

Author

Chef de Marché E-commerce Rémy a intégré AT Internet en 2009 en tant que consultant Digital Analytics. Après 8 ans au sein de l’équipe des consultants de Bordeaux, il a intégré en 2017 l’équipe des Product Managers. Il est en charge des évolutions de Data Query et l’API de Reporting, en plus de sa casquette de Chef de Marché E-commerce.