rgpd-analysis-web-analytics

Nous y sommes : le RGPD est entré en application. Redouté par beaucoup d’entreprises, parfois peu (ou pas) anticipé (seulement 40% des entreprises françaises disaient être prêtes), le règlement est entré en vigueur le 25 mai dernier. Ce nouveau texte visant à renforcer et à harmoniser la protection des données des internautes européens a eu un impact mondial. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on parle de protection de données personnelles, la quasi-totalité des sites web de la planète est concernée. N’importe quelle entreprise qui collecte ou traite des données auprès de particuliers européens est soumise à ce règlement. 

Régis Sébille est Data analyst pour la plateforme d’annonces immobilières Bien’ici. Après avoir travaillé sur de nombreux projets Data pour Redcats ou Nexity, il maîtrise les multiples facettes de la Web analyse. Il nous livre ici sa vision pointue et expérimentée sur les premiers effets du RGPD.  

 

L’avantage de la jeunesse 

Pour un portail immobilier comme Bien’ici, dont le métier est de mettre en relation des individus en recherche de logements avec des professionnels, la collecte de données est une part importante voire stratégique de l’activité. La mise en conformité RGPD était donc une étape clé pour l’entreprise. Concernant les mesures à prendre et les actions à engager, les bases du RGPD étaient connues depuis au moins 2 ans (date d’adoption de la réglementation en avril 2016).  

« Nous avions donc les idées assez claires sur ce qui était attendu. Pour notre société, qui a bientôt 3 ans, le RGPD n’a pas fondamentalement changé notre manière de traiter les données. Nous avions pensé et construit notre plateforme en anticipant les grandes lignes de la réglementation, notamment dans la structuration de la base de données. Pour beaucoup d’entreprises qui débutent, le RGPD doit être le point de départ d’une stratégie plus large de protection à la fois de la vie privée des internautes, mais aussi des données sensibles de l’organisation. Il s’agit de s’appuyer sur l’esprit du règlement pour adopter les bons réflexes de gouvernance des données. » déclare Régis Sébille. 

 

Les premières mesures visibles 

La mise en application du RGPD a eu des conséquences directes dans le site et la communication auprès des utilisateurs de Bien’ici. 

« Nous avons immédiatement répondu aux obligations du texte :  

  • En ajoutant des précisions légales dans le bandeau d’information des cookies,  
  • En mettant à jour les conditions générales d’utilisation pour informer davantage les clients sur les cookies tiers utilisés (notamment sur les cookies de reciblage),  
  • En respectant les conditions de collecte des informations et en traitant les modifications des demandes d’opt-in/opt-out. 

Enfin, conformément aux prescriptions du Règlement, la sensibilisation à cette règlementation s’est imposée aux équipes en interne : dans les services administratifs, RH, mais surtout auprès des personnes en charges du CRM et de l’emailing. Elles devaient notamment être en capacité de répondre aux demandes d’opt-out, désormais inscrites dans la loi. » 

 

Une confiance indispensable envers les prestataires 

« Le RGPD a aussi influencé nos choix de fournisseurs de données, en nous assurant notamment qu’ils disposent d’un stockage en Europe ou qu’ils soient certifiés Privacy Shield. C’est donc la relation avec nos partenaires, prestataires et clients qui a évolué. A titre d’exemple, pressés par leurs services juridiques, nos clients annonceurs nous ont interpellé pour vérifier notre conformité et celle de nos prestataires vis-à-vis du RGPD. Nous devons donc justifier formellement de notre bon usage et traitement des données personnelles. Il apparait également indispensable et tout aussi sécurisant, que nos prestataires formalisent le cadre du traitement des données dans un document. AT Internet, éditeur de notre solution Web Analytics propose un contrat spécifique qui valide cette conformité : ce qui est rassurant et sécurisant pour nous. Il définit précisément les types et catégories de données collectées, la nature, les finalités, la durée de traitement, les interlocuteurs à contacter et les responsabilités de chaque partie concernée. » 

 

Le RGPD est donc devenu une réalité. Les autorités de contrôle semblent attendre des entreprises (et surtout des PME) qu’elles prennent ce sujet en considération dès à présent en entamant les démarches, pour une conformité complète à l’horizon 2020. Et déjà, des premières sanctions ont été infligées à plusieurs sociétés (avec des amendes pouvant représenter jusqu’à 4% du chiffre d’affaires pour non-conformité délibérée). 

 

 

A propos de Bien’ici 

Bien’ici révolutionne la recherche immobilière. Basé sur une technologie inédite de cartographie 3D et une expérience unique, Bien’ici est la réponse aux nouvelles exigences des internautes en recherche de logement : prendre en compte non seulement le bien en lui-même mais également la vie de quartier, les transports, les commerces et les écoles à proximité. Innovations, fluidité, transparence… Bien’ici a à cœur d’offrir à ses utilisateurs une expérience unique, dans l’immobilier ancien comme dans le neuf. Lancé en décembre 2015, Bien’ici a aujourd’hui largement conquis le grand public et se positionne parmi les leaders de la PropTech en France. 

Auteur

Responsable éditorial. Bernard est en charge de la stratégie de contenus pour AT Internet. Il possède une expérience de 10 ans dans le domaine du Content Marketing. Ses sujets de prédilection : le data marketing, les stratégies d'Inbound, la communication éditoriale web et les digital analytics.

Comments are closed.