White-paper-at-internet-blog-at1

La segmentation est en marketing une arme de détection massive qui permet de déceler les leviers sur lesquels faire porter son action aussi sûrement que le détecteur de métaux vous permet de découvrir les pièces d’or (ou lingots d’argent), le trésor enfoui.

Elle est essentielle à une bonne connaissance du marché, laquelle est  déterminante pour bâtir une stratégie gagnante puis des tactiques performantes sur des cibles identifiées, mais aussi pour tailler sur mesure des argumentaires (ou des contenus) modulés en adaptation à la diversité de ce marché.

Depuis l’avènement de l’Internet et du Digital Marketing, la moindre niche peut être détectée puis exploitée, on peut descendre au niveau élémentaire de n’importe quelle analyse pour en extraire des critères de segmentation plus fins que le fil du rasoir de Guillaume d’Ockham (Occam’s razor) qui préconisait de ne pas diviser plus que nécessaire.

Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, sauf que…

Tous les éditeurs de solution Web Analytics vous diront, droit dans les yeux, et vous confirmeront par écrit qu’ils font de la segmentation.

Et sans doute auront-ils raison… Lato sensu…

Mais à l’usage, bon nombre d’entre eux ne sauront répondre stricto sensu à votre besoin, pour les mêmes raisons qu’un filet à sardines ne sera guère adéquat  si vous pêchez la pibale (ou civelle).

Que se cache donc derrière ce mot magique ?

Ce document va tenter de présenter les différentes utilisations de la segmentation en Web analytics, leurs subtilités et donc des prérequis pour une solution digne de ce nom.

Auteur

Knowledge Manager Formé aux achats et à la gestion par Carrefour, à la vente par Procter & Gamble, JM a évolué dans la grande distribution à des postes de direction pour de grands groupes en hypermarché, centrale d’achats puis logistique, avec une expérience expatriée en Afrique en qualité de Directeur Central. Fin 1995, JM crée une start up internet puis après trois ans (fin 1998) rejoint l’équipe AT Internet d’Alain Llorens dans laquelle il prend des responsabilités commerciales et est au cœur de l’aventure pionnière du Web analytics. A près de 55 ans et 13 ans d’ancienneté, JM exerce (depuis 2009) la fonction de Knowledge Manager."

Comments are closed.